Marc-Arthur Kohn : les 3 attributs pour devenir commissaire-priseur

Le commissaire-priseur de biens et des objets d’art doit faire beaucoup de choses, en particulier avec Internet et d’autres portails de partage en ligne permettant aux vendeurs de mener leurs propres recherches pour décider quel commissaire-priseur leur convient le mieux. On me demande souvent ce qui fait un bon commissaire-priseur. Après mûre réflexion, Marc-Arthur Kohn décide de nous dévoiler et nous partage  les trois attributs nécessaires pour devenir un bon commissaire-priseur:

Excellentes compétences en communication

Les commissaires-priseurs constituent un lien solide dans le processus de vente. Les bons ont donc évolué pour répondre aux besoins des acheteurs et des vendeurs. D’abord et avant tout, les commissaires-priseurs doivent être des communicateurs fantastiques. Ils doivent être en mesure de fournir une tierce partie pertinente au processus, de tisser des liens avec la foule et de lire le langage corporel des acheteurs. Cela est particulièrement important, car les commissaires-priseurs doivent pouvoir déterminer facilement quand le moment est opportun pour faire pression pour des offres plus élevées ou pour permettre à la foule de souffler un peu pendant la vente aux enchères. Les meilleurs commissaires-priseurs sont également prêts à s’impliquer dans les négociations et à dialoguer avec les acheteurs. La vente aux enchères est devenue une profession spécialisée dans le secteur immobilier et objet d’art.

Une bonne mise en scène

Fini les jours où l’on acceptait les offres et répétait simplement les chiffres. Le commissaire-priseur moderne est un artiste de spectacle, censé présenter un spectacle aux acheteurs et donner le ton à la vente aux enchères. Un commissaire-priseur talentueux utilise son charisme et sa personnalité pour créer de l’excitation, stimuler les enchères et attirer sans effort l’attention de la foule. Les bons commissaires-priseurs ont souvent aussi recours à l’humour pour interagir avec les soumissionnaires et les mettent à l’aise, et ont généralement des lignes de signature dans leur poche arrière pour faire en sorte que les offres soient fluides.

Confiance

Si un commissaire-priseur semble nerveux, parle trop vite ou marmonne, les acheteurs ne seront pas inspirés par la confiance et retiendront leurs offres. Pour cette raison, les meilleurs commissaires priseurs donnent l’impression qu’ils sont confiants, en contrôle et qu’ils sont essentiellement là pour aider les acheteurs. Il peut être extrêmement difficile de trouver un équilibre parfait entre affirmation de soi et non agressif en tant que commissaire-priseur. Vous voulez absolument éviter d’être un commissaire-priseur trop puissant. Les acheteurs sont souvent assez nerveux et méfiants lorsqu’ils assistent à une vente aux enchères, où la tension et le stress supplémentaires d’un commissaire-priseur intimidant et agressif peuvent les empêcher complètement de lever la main. Ainsi, les plus habiles commissaires-priseurs sont suffisamment confiants et assurés pour inciter les acheteurs à faire leur meilleure offre afin de maximiser le prix de vente du vendeur sans recourir à l’intimidation ou à la contrainte. Le commissaire-priseur moderne est confiant, divertissant, sûr de lui et, par-dessus tout, très bon communicateur.