Faire des économies en louant une mini pelle

mini pelle

La location d’une mini pelle est favorable pour un chantier lorsque les travaux à effectuer sont occasionnels et de faible ampleur. Elle offre la possibilité d’économiser par rapport à l’achat en réalisant soi-même ses travaux suivant un planning bien ajusté.
Le prix d’une mini pelle en location se repose en grande partie sur la taille de celle-ci, la durée de son utilisation ainsi que sur le type et l’ampleur des travaux qu’elle va réaliser. Il faut donc programmer chacun de ces détails avant de choisir l’engin pour plus d’économie, d’efficacité et de rendement.

Quand louer une mini pelle ?

Lorsque les travaux sont inattaquables à la main et trop chers à faire exécuter par une entreprise, le recours à une location reste la meilleure solution. En effet, une micro pelle est capable de réaliser des travaux de terrassement, d’excavation ainsi que des travaux de nivellement. Dans la plupart des chantiers, elle sert aussi à effectuer des remblais ou des déblais, et même des démolitions.
La location d’une mini pelle permet d’économiser d’énormes sommes d’argent grâce au rendement qu’elle apporte et à la réduction du budget attribué aux matériels dans le cas d’un achat. En effet, le prix d’une mini pelle n’est pas donnée surtout pour un particulier et l’exécution des travaux nécessite sûrement d’autres types d’engins. De ce fait, louer est la meilleure solution.

La location d’une mini pelle coûte-t-elle chère ?

Le tarif de location journalière d’une mini pelle est de 150 à 500 € à raison de 10 heures de travail par jour, au maximum. Le prix hebdomadaire, lui, s’élève jusqu’à 1 700 € si le tarif mensuel est de 6 000 € au plus. Ces prix changent en fonction du modèle et de la taille de l’engin qui est entre 800 Kg et 15 tonnes.
À part le coût de la location, d’autres frais comme la caution et les frais de transport de l’engin sont à la charge du locataire. La caution, environ 10 % du prix de la location, sert de garantie et de frais de réparation en cas de panne. Quant aux frais de déplacement, ils se calculent en fonction de la distance entre le chantier et le fournisseur et oscillent entre 70 et 150 €.

Quelles sont les démarches à suivre ?

La première étape dans une location est de vérifier l’état de la machine après avoir défini les caractéristiques techniques qui s’adaptent aux travaux. Assurez-vous qu’elle soit stable et que ses commandes fonctionnent très bien. Le contrôle de la partie mécanique est cependant assuré par une équipe de maintenance. Avant de rendre l’engin, il faut le nettoyer et reprendre les mêmes procédures de contrôle afin d’éviter un coût supplémentaire.
En cas de location à long terme, un entretien périodique est conseillé. Concernant les papiers administratifs, un contrat de location entre le loueur et le locataire est nécessaire pour des raisons de sécurité fiscales et juridiques. Chacun d’eux remplit la convention et signe à la fin. L’assurance de l’engin, quant à elle, est souvent prise en charge par le loueur.